Jardinez-vous classique ou bio ? 1er tome

Dans le domaine des loisirs et de la détente, les français sont de plus en plus attirés par la culture, de la moindre parcelle végétale, de l'immense au petit jardin, du balcon aux fenêtres et simples rambardes en passant par les terrasses, loggias, cours, murs et volets.
A l'heure où il est fortement recommandé de trier ses ordures et de ne pas gaspiller les ressources actuelles non inépuisables, jardiner bio permet de préserver la planète en transmettant des techniques intemporelles et naturelles.


C'est par ici......

Jardiner bio, c'est avant tout travailler sa terre et ses végétaux en totale harmonie avec la nature en réduisant le gaspillage et l'utilisation de produits chimiques dangereux pour l'environnement et la santé.

Tout bon jardinier bio réalise lui-même son compost, c'est naturel, économique et indispensable pour la bonne santé du sol.
Le compost s'obtient à partir de déchets végétaux (tonte de gazon, petites branches, feuilles mortes et mauvaises herbes) et des restes de la cuisine comme les épluchures de fruits ou de légumes.
Ce mélange peut être déposé en plusieurs couches de 10 à 20 cm dans des caisses en bois ou stocké en tas dans un coin inutilisé du jardin.
Après plusieurs semaines voire quelques mois d'arrosage et d'aération régulière afin de le rendre souple et homogène, le compost est prêt à être répandu sur la surface du sol afin de fertiliser la terre et d'en améliorer la qualité.

En deçà des sites marchands, bon nombre de passionnés expliquent, sur Internet, comment fabriquer chez soi son propre composteur.

- Le Guide du Compost, bien détaillé avec quelques belles photos
- Univers Nature qui donne beaucoup d'explications et indique ce qui peut et ne peut pas être composté
- Le potager de Marie est encore plus détaillé mais manque d'exemples concrets sous forme de photos ou même de croquis



Ne disposant que de 3 fenêtres au sud déjà investies, volets aussi, je n'ai pas encore investi dans THE matos du jardinier bio, du style bac à compost ou lombricosteur, aussi j'envisage de fabriquer une sorte de "gourde" à compost que j'accrocherais au cadre de la fenêtre de la cuisine qui donne sur un micro-espace de mini-cour, une sorte de cimetière de pinces à linges. Alors en attendant le génial concept qui n'entraînera pas tous mes voisins et nous-mêmes dans une lente mais sûre asphysie, je garde très régulièrement feuilles mortes et déchets végétaux que je mélange ensuite régulièrement à la terre lorsque je bouture et rempote.



Deux jardiniers "bio" passionnés :

- Trucs et Astuces pour le Potager et Jardinage Biologique
- Les Trucs du Jardinier Bio
- et un forum cohérent sur le sujet



Et pour découvrir les 4 autres techniques malignes pour jardiner bio, la suite au prochain numéro...

Commentaires

  • Eh! coucou, ça faisait longtemps!
    Sympa ces liens!

  • La planète te dit merci, même pour ton petit compost!

  • Merci, les filles, pour vos encouragements ! Et bonne année !

Les commentaires sont fermés.