Juste en coup d'vent

Les petites pousses grandissent et les anciennes préviennent.


Dépannage express : Nouchette si tu me lis mille excuses de n'avoir pas répondu plus tôt à ton alerte de sécheresse lierresque !
Le dernier recours c'est de plonger la motte dans une bassine d'eau froide et de la laisser s'imbiber au moins 2h puis de lui donner une chance de repartir débarassé de ses pousses mortes.
S'il est HS alors bon vent le fainéant, je t'en enverrais des boutures de différentes sortes, tu veux ? Je m'y essaie un peu.

Il est encore possible de planter les bulbes de printemps.
Si vous n'avez pas de jardin, ne suivez pas à la lettre les règles d'espacement indiquées sur la boite, ça c'est surtout pour éviter de tout balancer au même endroit et de transformer la future plante en alien protubérant.

C'est au feeling, j'imagine que 4-5 max (petit calibre), espacés verticalement, par pot de 15-20 cm de diamètre peuvent s'épanouir. J'en ai pris au pays merveilleux où la vie est forcément moins chère, tchut-tchut-pas-de-marque, qui donneront une floraison rouge, parfois blanche et mauve selon une utilisatrice, c'est la surprise et ce sera varié, encore mieux !


***************************


C'est aussi le moment de planter arbustes, conifères et arbres miniatures qui orneront le balcon dès le printemps prochain, n'oubliez pas les mini-fruitiers qui vous apporteront bien des satisfactions. En espérant que ça tienne (voir protection hivernale plus bas), j'ai un mini-framboisier depuis 4-5 mois qui devrait donner des fruits l'année prochaine, si j'arrive à ne pas trop l'inonder et qu'il est exposé à mi-ombre ou mi-soleil, je ne sais plus.


***************************


Il est important de prévoir des bacs suffisamment grands pour que les plantes soient à l'aise pour se développer sauf certaines plantes, surtout d'appartement et incontestablement masochistes qui ne se plaisent que dans des récipients réduits.

Penser aux plantes en pot qu'il convient d'envelopper, dans les régions les plus froides, d'un plastique à bulles ou de plusieurs épaisseurs de voile. Le non-tissé constitue une excellente protection hivernale pour le feuillage de vos plantes. Il y a aussi, en plus soft et moins coûteux la la non-minérale et non parfumée litière de copeaux des rongeurs.

Pour remédier à la baisse de luminosité, approcher les plantes d'intérieur des fenêtres en évitant qu'elles soient en contact direct avec une source de chaleur, difficile à croire quand on observe la Monstera mais grillage des feuilles plus fragiles constaté, à temps, fort heureusement.
Eviter au maximum de trop brusques changements de température ainsi que les courants d'air.


***************************


L'arrosage doit-être toujours régulier mais de plus en plus modéré sauf pour les plantes en fleurs. Et l'apport d'engrais stoppé jusqu'au printemps ou espacé sérieusement (si comme moi vous ne pouvez pas vous en empêcher).
L'essentiel, en hiver, pour les plantes, n'est pas dans lactel mais dans une terre à peine humide et meuble débarassée de l'eau-de-la-coupelle qui éventuellement pourrait être amenée à vouloir croupir dans les racines.


***************************


Seuls les semis d'automne et les légumes les plus rustiques tels que choux, poireaux etc restent en place. Les premières gelées ont brûlé la plupart des autres légumes à évacuer pour préparer les parcelles. Bêchez profondément en apportant du fumier décomposé. Terminer l'arrachage des carottes et des dernières pommes de terre (j'adorerais faire pousser des patates mais vu les racines, c'est même pas la peine d'y songer !). Protéger les pieds de rhubarbe.
Quid d'encouragements à planter ma salade maintenant, survivra-t-elle au vent et au froid + la pollution ?


***************************


Tailler pommiers et poiriers ainsi que les petits fruits.

Profitez-en pour concocter tartes et compotes maison -si vous n'êtes pas obligé(e)s de réinjecter, en loucedé, dans le noir, avec une capuche et un air de crimminel apeuré- ladite fierté dans une gourde visuellement rassurante et donc au-dessus de tout soupçon de grugeage-maison éhonté.

Un bon nettoyage du pied des arbres fruitiers en retirant les mauvaises herbes (j'en suis envahie ! Mais des fois j'aime bien les laisser là, pourquoi mauvaises ? Beaucoup guérissent et jettent des sorts, c'est quand même intéressant !) et en binant le sol de manière à aérer la terre le plus possible. Si l'outil spécifique est introuvable, ça m'arrive tellement souvent, utiliser une fourchette.


***************************


En prévision des vents violents, vérifier tuteurs et attaches. Une fois j'ai même vu voler une chaise.
Bien entendu, on ne peut pas penser à tout ligoter.


Le jardin et/ou le balcon sont lancés pour les prochaines saisons. Ils vont hiberner et prendre des forces incroyables pour nous étonner bientôt. Je crois que je vais me fabriquer 1 cahier pour faire le point sur la saison écoulée & noter mes idées pour laisser jouer ensemble le programmé et à l'impromptu.

Commentaires

  • oh que oui je veux bien un pousse de se que tu veux qui peut grimper sur mon bô support tout nu car mon lière est bien tout mouru...

  • C'est sûr

Les commentaires sont fermés.